Rosie, le robot anti-corruption du Brésil

FRANCE 24

Accusé par le plus haut représentant du ministère public brésilien de « corruption passive », Michel Temer s’est expliqué mardi à la télévision. Le président brésilien a nié toute implication dans cette affaire, la qualifiant de « fiction ». Dans ce climat, quatre jeunes informaticiens brésiliens ont décidé de créer un pare-feu anticorruption, le premier robot capable d’analyser le budget et les dépenses effectives des élus… Gare à ceux qui seraient tentés de tricher !